Programme de la formation certifiante d'aide-soignant(e)

0 %
Taux d'obtention du D.E. session juillet 2020-2021
(43/effectif présenté au DE)
0 %
Taux d'insertion en 2020-2021
(28/38)
0 %
Taux de satisfaction en 2019-2020
(43/effectif - 100%)

Tout savoir ?

Promotion de 66 élèves dont 6 cursus partiels et des élèves en Contrat d’Apprentissage.

Rentrée au cours de la première semaine de septembre
– Période d’inscription pour les candidats relevant du droit commun et de la Formation Professionnelle Continue (FPC) du 23/05 au 11/06/2022
– Période d’inscription pour les candidats ASH qualifiés de la fonction publique hospitalière et les agents de service du 23/05 au 11/06/2022
– Période d’inscription pour les candidats en parcours
Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour validation des modules manquants suite au jury VAE du 23/05 au 11/06/2022.

11 mois (1540 heures)
− 770 heures de théorie
− 770 heures de pratique

  1. Avoir 17 ans au moins à la date d’entrée en formation
  2. L’admission définitive est subordonnée à la production :
    − au plus tard, le premier jour de la rentrée, d’un certificat établi par un médecin agréé attestant que l’élève ne présente pas de contre-indication
    physique et psychologique à l’exercice de la profession ;
    − avant le jour de la première entrée en stage, d’un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions
    d’immunisation des professionnels de santé en France.

Les formations conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant sont accessibles par les voies suivantes :

  • La formation initiale
  • La formation professionnelle continue
  • La validation des acquis de l’expérience professionnelle
    pour validation des modules manquants suite au jury VAE.

Un minimum de 20 % des places autorisées par la Région est réservé aux candidats ASH qualifiés de la fonction publique hospitalière et les agents de service.

Toutes nos formations sont accessibles aux personnes nécessitant un aménagement spécifique, merci de prendre contact avec notre Référent handicap afin de vous accueillir dans les meilleures conditions :

Référents Handicap :

  • Marie-Laure COSTESEC (titulaire)
  • Martine PIQUE (suppléante)
  • Evaluations des compétences en milieux professionnels
  • Etudes de situations
  • Evaluations comportant une pratique simulée
  • Attestation de Formation aux Gestes d’Urgences de niveau 2
Lorsque les conditions de validation ne sont pas remplies à l’issue des épreuves de rattrapage, l’élève peut se réinscrire et suivre les enseignements des blocs de compétences non validés.

Le Diplôme d’Etat d’Aide-Soignant s’obtient par la validation de l’ensemble des blocs de compétences acquis en formation théorique et pratique et en milieu professionnel.

Etre aide-soignant vous permet de travailler dans de nombreux secteurs d’activités médecine, gériatrie,  chirurgie, obstétrique, réanimation, bloc opératoire,….et également d’évoluer professionnellement.
L’Aide-Soignant(e) peut accéder au Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture sous réserve d’une formation complémentaire.
Il peut aussi se spécialiser par le biais de formations certifiantes, assistant(e) de soins en gérontologie par exemple, ou devenir infirmier(e).

L’élève, afin de construire son identité professionnelle doit, progressivement au cours de sa formation :
− Acquérir et /ou approfondir des connaissances théoriques dans les domaines de l’hygiène, l’anatomie, la physiologie la communication, la législation, l’ergonomie…grâce aux cours dispensés en Institut, à la recherche personnelle d’informations, aux échanges au sein de la promotion et des équipes de soins.
− Développer ses capacités d’observation et d’analyse des pratiques professionnelles en faisant des liens entre théorie et pratique.
− Acquérir des pratiques rigoureuses et réfléchies en hygiène hospitalière afin de s’inscrire dans la démarche de qualité des établissements et dans la lutte contre les infections nosocomiales.
− Apprendre et/ou développer les gestes et l’organisation des soins en respectant la sécurité, le confort, la pudeur des personnes prises en charge.
− Développer une communication verbale et non verbale, son sens de l’observation, sa capacité à accueillir le patient et son entourage.
− Apprendre et/ou développer ses connaissances du cadre législatif qui réglemente les fonctions d’aide-soignant(e), d’infirmier (ère) ainsi que les réglementations en matière de santé publique.
− Apprendre à transmettre les informations permettant d’assurer la continuité des soins.

BLOC DE COMPETENCE 1 : Accompagnement

    1 – Accompagner les personnes dans les actes essentiels de la vie quotidienne et de la vie sociale, personnaliser cet accompagnement à partir de l’évaluation de leur situation personnelle et contextuelle et apporter les réajustements nécessaires
    2 – Identifier les situations à risque lors de l’accompagnement de la personne, mettre en œuvre les actions de prévention adéquates et les évaluer

BLOC DE COMPETENCE 2 : Evaluation
    3 – Evaluer l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie pour adapter sa prise en soins
    4 – Mettre en œuvre des soins adaptés à l’état clinique de la personne
    5 – Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements en mobilisant ses ressources et en utilisant les techniques préventives de mobilisation

BLOC DE COMPETENCE 3 : Information

    6 – Etablir une communication adaptée pour informer et accompagner la personne et son entourage
    7 – Informer et former les pairs, les personnes en formation et les autres professionnels

BLOC DE COMPETENCE 4 : Entretien de l’environnement

    8 – Utiliser des techniques d’entretien des locaux et du matériel adaptées en prenant en compte la prévention des risques associés
    9 – Repérer et traiter les anomalies et dysfonctionnements en lien avec l’entretien des locaux et des matériels liés aux activités de soins

BLOC DE COMPETENCE 5 : Travail en équipe, qualité / gestion des risques
    10 – Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l’outil et les modalités de communication, les données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités
    11 – Organiser son activité, coopérer au sein d’une équipe pluriprofessionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité et gestion des risques.

Quatre périodes en milieu professionnel doivent être réalisées :

  • Période A de 5 semaines
  • Période B de 5 semaines
  • Période C de 5 semaines
  • Période D de 7 semaines : en fin de formation, période intégrative en milieu professionnel, correspondant au projet professionnel et/ou permettant le renforcement des compétences afin de valider l’ensemble des blocs de compétences.

L’ordre dans lequel les 3 périodes cliniques de 5 semaines sont réalisées est laissé à l’appréciation de l’équipe pédagogique.
Dans le cadre de la formation par la voie de l’apprentissage (CFA Sanitaire et Social Public, CFAHP), ces périodes sont effectuées au sein ou en dehors de la structure employeur et sont complétées par un exercice en milieu professionnel, dont l’objet est également de développer les compétences afin de valider l’ensemble des blocs de compétences.

  • Médecins.
  • IDE, infirmiers spécialisés
  • Aides-soignants
  • Psychologues
  • Diététiciens
  • Salles de travaux pratiques
  • Salle de simulation
    − Centre De Ressources Documentaires
  • Cours magistraux (en présentiel ou à distance)
  • Travaux pratiques
  • Travaux dirigés
  • Travaux personnels guidés
  • Unités d’enseignement thématiques et unités d’intégration portant sur l’étude de situations de soins
  • Etudes de situations dans l’apprentissage
    Travaux de groupe et de séances d’apprentissage pratiques et gestuels
  • Simulation en santé
  • Auto-évaluation par le biais de quiz d’intégration des connaissances.

6200 €uros (Cursus complet)
Financement de la Formation
Des possibilités de prise en charge financière existent selon la situation de chacun :
– Conseil Régional, 
– OPCO, Pôle Emploi…

Retour haut de page